« Chaque élève trouve sa place »

Caroline Messin

Voilà bientôt un an que je me suis lancée dans cette grande aventure qu’est @EMCpartageons.
Cela m’a permis d’envisager l’enseignement moral et civique tout à fait différemment et aujourd’hui, j’essaie de mener toutes les séances proposées.
L’année dernière, mes élèves de CE1 ont vraiment adhéré au projet.
Mes élèves de cette année connaissaient déjà le dispositif puisque l’enseignante de CP l’utilise également. Ils ont été enchantés à la rentrée lorsque je leur ai annoncé que l’on allait créer un compte Twitter notamment pour l’EMC.

Grâce à ce dispositif, les élèves sont vraiment impliqués et, tout comme moi, sont ravis quand l’EMC est affiché dans l’emploi du temps.

Les séances proposées sont rythmées et captent toujours l’attention de tous les enfants. Leur motivation est d’autant plus grande qu’ils savent qu’une ou plusieurs publications sont à la clé.
La vidéo projection de leurs tweets mais aussi de ceux des autres favorise leur investissement.
L’alternance de phases de réflexion, d’échanges oraux et d’écrits (parfois individuels, parfois collectifs) ainsi que les modalités de travail variées permettent une véritable différenciation où chaque élève trouve sa place.

Au fil du temps, le projet prend de l’ampleur et de plus en plus d’enseignants inscrivent leur classe et participent aux constructions de séances : cela permet de stimuler nos pratiques pédagogiques et donne envie de collaborer encore davantage. Je compte d’ailleurs m’inscrire à une co-construction de séance ce qui, j’en suis certaine, dynamisera encore ma pratique.

Alors un grand merci aux personnes qui ont créé ce dispositif qui nous permet de collaborer, de nous investir et de former les petits citoyens que sont nos élèves tout en entrant dans l’ère du numérique.

Longue vie à @EMCpartageons !

Caroline Messin (@caroline_messin), enseignante en CE1 (@Ce1Pasteur) à l’école d’application Pasteur A de Fontenay-sous-Bois (94)

Share Button

Laisser un commentaire